La branche de l’horlogerie représente les entreprises d’importation, de vente et de réparation d’articles d’horlogerie (y compris les articles à très haute valeur ajoutée). On retrouve dans la branche de l’horlogerie une très grande majorité des salariés (plus de 90 %) dans des entreprises de commerce (codes APE 46.18Z et 46.48Z). La branche a donc en réalité une activité plus proche du négoce que de l’industrie. À titre d’exemple, la plupart des salariés des points de vente des marques appartiennent à la branche.

Le chiffre d’affaires de la branche est en croissance. Cette dynamique est soutenue par les produits de luxe (hausse de 3 % des ventes de montres > 3 000€ versus une baisse de 5 % des ventes de produits < 100€ entre 2018 et 2019).

Principaux enjeux

Le développement du e-commerce dans la branche est un enjeu important. Il touche en particulier les entreprises dont les produits sont positionnés sur le segment haut de gamme. En effet, certaines d’entre elles ont longtemps hésité à s’engager sur ce mode de distribution, craignant de ne pas pouvoir vendre leurs produits (luxe) en ligne et/ou de rompre avec le cérémonial de vente qui participe à la satisfaction du client. Les économistes estiment que la part de marché liée au e-commerce dans l’industrie horlogère va continuer de croître de manière continue. Elle représente 12 % début 2020.

Le marché de seconde main se développe aujourd’hui, y compris concernant les montres à très haute valeur ajoutée. Les entreprises de la branche situées sur ce segment de marché font donc face à un enjeu majeur : investir ce marché, avec le risque de moins contrôler leur image, ou ne pas investir ce marché, avec le risque de ne pas maîtriser ce canal de vente et ses éventuels développements.

Crise sanitaire : quels impacts ?

La crise liée à la COVID-19 a fortement impacté le secteur. Les consommations touristiques se sont repliées, ce qui se répercute fortement sur le marché des montres haut de gamme. Au contraire, le marché des produits de moyenne gamme a bénéficié des ventes en ligne.

Emploi et formation

Dans le contexte de la crise liée à la COVID-19, la branche a mis en place des dispositifs pour en limiter l’impact social (activité partielle, aménagement du temps de travail…). Le prolongement de la crise sur 2021 appelle toutefois à la vigilance, notamment vis-à-vis des TPE (80 % des entreprises de la branche).

Perspectives

Les activités de la branche sont concentrées sur des produits haut de gamme, qui nécessitent une expertise importante de la part des salariés :
– dans un contexte où les modes de fabrication évoluent, notamment grâce aux nouvelles technologies, permettre aux salariés d’actualiser leurs compétences est un enjeu crucial pour les entreprises, qu’elles soient des grandes maisons de luxe ou des structures plus artisanales ;
– dans une branche où les produits envoyés en SAV sont des produits à forte valeur ajoutée, conserver et développer une expertise forte en matière de réparation est essentiel.

Alors que le e-commerce devrait se développer dans le secteur, il est essentiel d’accompagner les entreprises de la branche, en particulier les plus petites structures, dans la valorisation de leurs produits et le savoir-faire en ligne.

Pour en savoir plus

Panorama branche professionnelle Horlogerie pdf | 2.41 MB Financer vos formations Accéder aux règles de prise en charge

En vidéo

L’horlogerie française

Qu’est-ce que le tachymètre ?

Découvrir d’autres vidéos

Rendez-vous sur la chaîne youtube Savoir Pour Faire de la filière Mode & Luxe.