Intégrée à la filière bois, la branche Menuiseries, charpentes et constructions industrialisées et portes planes englobe l’ensemble des activités industrielles dans ces domaines. En lien avec les activités de menuiserie de fenêtre, la branche intègre aussi des activités dans le plastique et la métallurgie.

Le principal débouché des produits de la branche est la construction et ses activités se divisent en 4 catégories principales : la menuiserie extérieure (portes et fenêtres principalement), la construction de bâtiments en bois, la fabrication de structures et charpentes en bois, la menuiserie intérieure (portes et escaliers).

Principaux enjeux

Dans le cadre de ses activités d’huisserie et de menuiserie, la branche intègre de plus en plus d’activités de menuiserie métal et plastique.

La branche est très liée au marché de la construction dont elle porte une partie des enjeux, notamment en matière de développement durable :
– l’isolation des fenêtres a un impact important sur la performance énergétique des bâtiments, notamment en rénovation ;
– la construction bois répond au besoin d’utiliser des matériaux naturels et recyclables dans la construction.

La branche est concernée par la digitalisation et notamment par le développement du BIM. Les entreprises doivent être capables d’utiliser ces outils pour pouvoir travailler sur des chantiers et réaliser l’interface entre les différents acteurs.

Crise sanitaire : quels impacts ?

Les impacts de la crise liée à la COVID-19 sont importants avec une mise à l’arrêt de la construction au 2e trimestre 2020. Néanmoins, le plan de relance devrait soutenir l’activité en 2021, en faisant la part belle aux travaux d’économie d’énergie.

Emploi et formation

La pyramide des âges permet d’anticiper de nombreux départs à la retraite les 15 prochaines années. Il sera nécessaire de compenser majoritairement ces départs par l’embauche de jeunes qu’il faudra former aux métiers.

La féminisation est également un enjeu important pour la branche, notamment au niveau du recrutement des jeunes.

Ainsi, afin de renforcer son attractivité auprès des jeunes et des femmes, la branche mène des actions de communication, par exemple avec la réalisation d’un film de promotion de ses métiers.

Perspectives

L’hybridation de plus en plus fréquente des matériaux entre bois, métal et plastique entraîne un élargissement des compétences nécessaires en plus de la compétence traditionnelle en bois. Il faut en parallèle préserver celle-ci, et notamment l’ingénierie, la maîtrise de la préfabrication et le montage.

Le développement de parcours de formation adaptés et de nouveaux CQP est un enjeu important pour la branche, afin de faciliter l’embauche des jeunes et de développer le parcours professionnel. Le CQP « menuisier industriel, fabrication de fenêtres et de portes » est en cours de création à cet effet.

La branche veille également à la mise à jour des référentiels de compétences des principaux diplômes qui concernent ses métiers, comme le CAP menuiserie.

Enfin, l’accroissement des outils numériques comme le BIM nécessite aussi le développement de nouvelles compétences pour les grandes comme pour les petites entreprises.

Pour en savoir plus

Panorama branche professionnelle Menuiseries, charpentes et constructions industrialisées et portes planes pdf | 2.35 MB Financer vos formations Accéder aux règles de prise en charge