La branche des Panneaux à base de bois regroupe l’ensemble des activités de production industrielle de panneaux de bois. Cette activité fait partie de la filière du bois qui va de l’exploitation forestière à la fabrication de produits finis.

Les produits issus des entreprises de la branche se divisent en deux catégories principales :
– les panneaux contreplaqués et décoratifs plaqués bois ;
– les panneaux en fibres, particules ou lamelles (OSB).

Conjoncture

Les principaux marchés de la branche sont la construction, avec notamment la réalisation de cloisons, et l’ameublement pour la fabrication de plans de travail, de meubles de cuisine, de bibliothèques ou de salles de bains, qui représentent à eux deux 75 % du chiffre d’affaires total. L’emballage représente 10 % du CA et concerne la fabrication de caissettes ou planches de palettes.

La branche est relativement concentrée autour de groupes européens et de quelques industriels français dont les établissements sont situés principalement dans les massifs des Landes, des Vosges et du Jura.

Crise sanitaire : quels impacts ?

L’activité de production des panneaux de bois a été fortement impactée lors du premier confinement de par l’arrêt des chantiers de BTP et la baisse d’activité de l’industrie de l’ameublement de bureaux.
Néanmoins, la demande devrait être à la hausse à partir de 2021, notamment du fait du secteur du bâtiment pour lequel le plan de relance prévoit 30 Md€, dont 8 Md€ pour la rénovation thermique.

Principaux enjeux

De nombreux enjeux de la branche sont corrélés à ceux de la construction qui représente 40 % des débouchés. Les panneaux de bois interviennent dans la performance énergétique des bâtiments comme isolants ou composants de systèmes d’isolation. Dès lors, la mobilisation de 8 Md€ pour la rénovation thermique des bâtiments dans le cadre du plan de relance devrait soutenir l’activité dans les prochaines années.

Pour faire face à la concurrence européenne, les entreprises travaillent à la montée en gamme de leurs produits et à la modernisation de leurs outils de production pour gagner en productivité, notamment via l’automatisation et une amélioration de la logistique.

Déjà consommateur de 20 % de bois recyclé, le secteur doit également travailler à l’optimisation de son empreinte carbone, notamment sur sa consommation énergétique, afin de pouvoir répondre à la nouvelle réglementation RE 2020 qui intègrera le bilan carbone des matériaux.

Emploi et formation

La pyramide des âges est vieillissante avec de nombreux départs à la retraite ces 5 prochaines années. Du fait de la modernisation des lignes de production, seule une partie de ces départs seront compensés par des embauches de jeunes qu’il faudra former aux métiers.

Perspectives

Les enjeux commerciaux sont importants pour accompagner la montée en gamme ou faire la promotion des produits et de leur caractère écologique. En plus d’une compréhension technique de la nouvelle réglementation, cela nécessite des compétences accrues en marketing / commerce.

Financer vos formations Accéder aux règles de prise en charge