La branche de la Plasturgie regroupe des acteurs qui ont des activités relativement différentes (fabrication de plaques, feuilles, tubes, profilés, fabrication d’emballages, fabrication de pièces techniques…). Les secteurs applicatifs sont très diversifiés et présentent des dynamiques et des niveaux d’exigences différents.

Il existe plus de vingt procédés de fabrication requérant chacun des compétences spécifiques. On peut citer, parmi les principaux, l’injection, l’extrusion et le thermoformage. Particulièrement concernées par la question de l’économie circulaire, les entreprises investissent de plus en plus dans l’intégration des matériaux recyclés et des bioplastiques dans la conception et la production.

Conjoncture

La sécurisation de l’approvisionnement des matières plastiques est un réel enjeu, dans un contexte où le coût des matières représente en moyenne 40 % de la marge des plasturgistes. En effet, on observe de manière récurrente une forte variation du prix des matières due notamment à l’évolution des cours du pétrole ainsi qu’à des ruptures d’approvisionnement de matières.

Crise sanitaire : quels impacts ?

Intimement liées aux secteurs de la construction et de l’automobile, les activités techniques de la plasturgie ont subi une forte baisse d’activité lors du premier semestre 2020. D’autres sous-secteurs comme l’emballage ont, eux, connu une stabilité voire une hausse de la demande en 2020 du fait du contexte sanitaire.

Pour aider les entreprises à faire face à la crise, le volet « économie circulaire » du plan de relance a consacré une enveloppe pour les plasturgistes, afin de soutenir notamment l’intégration de matières plastiques issues du recyclage. Ces aides contribueront à renforcer l’intégration de matières plastiques recyclées par les plasturgistes dans la fabrication de nouveaux produits.

Principaux enjeux

Le développement des exigences et réglementations environnementales liées à l’usage de plastique, notamment avec la fin du plastique à usage unique, pousse à la consommation de matériaux alternatifs, en particulier dans le secteur de l’emballage, mais plus globalement sur l’ensemble des applications.

Le recyclage et la revalorisation des déchets plastiques constituent un enjeu clé pour les plasturgistes, à la fois pour réduire leur empreinte carbone, sécuriser leurs approvisionnements en matières premières et apporter un avantage compétitif par la baisse des coûts. Cela nécessite néanmoins des investissements dans des technologies nouvelles pour permettre d’augmenter le taux de valorisation actuel.

L’évolution de la demande client au travers de la personnalisation et de la hausse des exigences techniques augmente la valeur ajoutée des produits et transforme l’activité et l’offre des plasturgistes. Les produits sont plus complexes, fabriqués en plus petites séries et certains sont désormais « intelligents » et « connectés », notamment avec l’arrivée de la plastronique.

Emploi et formation

Les difficultés de recrutement, particulièrement ressenties sur les postes de techniciens de maintenance, régleurs, et techniciens de production, se pallient en général en augmentant les compétences techniques des salariés. La capacité à intervenir sur différents équipements et procédés est aujourd’hui très recherchée.

Perspectives

L’intégration de matières plastiques recyclées et de bioplastiques demande une forte montée en compétence au niveau du réglage, car si ces matières sont plus propres, elles ne garantissent pas la même stabilité de production que les plastiques traditionnels.

Au regard des exigences de recyclabilité accrues, les bureaux d’études doivent développer des compétences d’éco-conception.

L’augmentation de la valeur ajoutée du produit implique de plus grandes compétences de réglage machine et de contrôle qualité pour les opérateurs et techniciens de production.

La robotisation et l’évolution des procédés de production pour améliorer la productivité nécessitent des compétences techniques plus fortes chez les techniciens ainsi qu’une plus grande autonomie et polyvalence des opérateurs.

Pour en savoir plus

Panorama branche professionnelle Plasturgie et composites pdf | 2.43 MB Financer vos formations Accéder aux règles de prise en charge